Les Vieux Fourneaux

Les vieux ont encore de la ressource! La preuve avec ce succès en librairie qui devraient faire sourire tous les retraités de l’hexagone!

Car Pierrot, Mimile et Antoine ne sont pas vraiment de vieux grabataires qui bavent et qui s’oublient. Loin de là. Ces trois là sont bien vivants et nous font sentir vivants aussi. On reconnaît assez facilement la fibre humaniste du scénariste Lupano.

Ces trois là, ils pourraient être les héros vieillissants de comédies d’Yves Robert ou des joyeux paillards du Quatrième Age échappés d’un film de Joel Seria. Ils célèbrent l’amitié autour d’une anarchie gentillette et une idée bien précise du jemenfoutisme.

Pour eux, le bonheur se trouve dans les petits plaisirs même s’ils se cachent derrière de grands idéaux du monde ouvrier. Ils sont les vestiges d’une autre époque. Mais il ne faut les enterrer trop vite. C’est ce qu’explique cette bande dessinée, bien « française » dans le bon sens du terme.

Le trio d’amis vont donc d’abord tenter une virée en Toscane pour empêcher un crime passionnel et dans un second tome, ils soutiennent le militantisme plus ou moins agressif. L’envie de faire chier le monde est irrépressible chez ces gais lurons. Des empêcheurs de tourner en rond. Des râleurs. Mais aussi des poètes et des amoureux de la vie.

Immédiatement, grâce aux dessins chauds de Cauuet, on se sent bien avec eux et on n’aime pas arriver à la dernière page. Il n’y a pas de mélancolie. Ils font preuve d’une belle vitalité. Ils nous réconcilient presque avec les dérives en tout genre de notre temps. Les papys font de la résistance et c’est tant mieux!

2 tomes – Dargaud

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.