Les primaires des primates, Théâtre des deux ânes

Allez rire pour fêter les 100 ans d’un lieu mythique. Le théâtre des deux ânes offre un spectacle hilarant à la hauteur de leur jubilé ! Jubilatoire !

Qu’il est bon de vivre en France où l’on peut rire de nos politiques. Si bon de rire de ceux qui semblent si peu rire d’eux-mêmes. Rien de tels que les chansonniers pour ramener sur terre les égos les plus surdimensionnés et tourner en dérision même les plus sérieux.

Avec leur humour cinglant et leur ton incisif, Jacques Mailhot, Michel Guidoni, Florence Brunold, Gilles Détroit, Jean-Pierre Marville et Emilie-Anne Charlotte se succèdent sur scène avec des numéros bien rodés. Des jeux de mots bien trouvés, un sens de la dérision remarquable. Chansons, sketchs, scénettes à caractère politique et sociétal. Ils ne reculent devant rien pour faire rire. Nos chers politiques, des anciens aux actuels, en prennent tous pour leur grade. Pas de jaloux. Toutes les oreilles doivent siffler à l’Elysée, comme à Matignon ou la Mairie de Paris.

La salle éclate de rire. Même les blagues misogynes font rire. Tout y passe : les impôts, Stéphane Plazza, les vies publiques et privées des ministres, leurs traits animaliers, leurs boulettes, l’alternance. Il y a tellement de quoi rire, il faut dire. Tant la surmédiatisation des hommes et femmes à la tête de l’Etat nous sert des gaffes et absurdités sur un plateau au quotidien.

Mention spéciale à Michel Guidoni et ses imitations hilarantes. Et à Gilles Détroit à l’humour corrosif. On ne remplira plus sa feuille d’impôt pareil après avoir vu son sketch. On n’appellera plus son neveu à la rescousse pour un problème de connexion internet.

100 ans de scène ce n’est pas rien sur Paris ! La salle est bien refaite et le spectacle surfe sur les thèmes d’actualité. Reste à trouver deux-trois astuces pour rajeunir le public. Le spectacle est vraiment pour tous les âges. Surtout en cette année d’élections !

On sort non sans une certaine fierté de cet art bien français et on souhaite : Longue vie à la tradition des chansonniers!

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.