Le projet Bleiberg / David S.Khara

Un polar haletant avec en prime un savant fou comme on n’en fait plus.

Ce livre se dévore à toute vitesse. David S.Khara connaît les ficelles et termine ses chapitres avec des climax un peu honteux mais qui nous poussent à tourner rapidement la page. Ca ne fait pas dans la nuance mais on est pris par son texte.

Un incroyable complot autour d’un secret nazi où un banquier dépressif se retrouve coincé entre un agent secret israélien, une garde du corps sexy et des assassins qui lui courent après. Ca se bastonne sévère dès que les héros freinent la course pour découvrir ce qu’il se trame. Alors ils foncent. Tout cela parce que le vieux père du héros a sacrifié sa vie pour cacher un sinistre secret…

La vie de ce pauvre type était faite de cuites, de culpabilité et d’excès en tout genre. Il est obligé de traverser l’Atlantique pour faire la lumière sur tous les meurtres qui se multiplient autour de lui… Ce n’est pas nouveau mais le livre ose tout avec une certaine décontraction.

AVT_David-S-Khara_6444

Rapidement, la science est au coeur du sujet et l’auteur fait renaître une figure du mal que l’on avait un peu oublié: le savant fou. Le vrai. Celui qui veut contrôler le Monde avec des idées aussi farfelues que dangereuses.

Fu Manchu pourrait retrouver le sourire (jaune) devant cette lecture: le génie du Mal megalo et taré a encore de beaux jours devant lui et pourrit avec délectation la vie des protagonistes de cette aventure trépidante. C’est carré. Abracadabrantesque. C’est tant mieux pour une lecture pleine de panache et dont on n’attendait rien.

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.