Le clochard stellaire, Manufacture des Abbesses

vignette gde

Comme il se fait rare d’écouter de la poésie en plein Paris. Pablo Neruda, René Char, Aragon ou Alain Leprest se trouvent ici réunis par la gouaille d’un clochard solitaire. Allez voir !

C’est l’histoire d’un poète passé sur l’autre rive de la vie. C’est l’histoire d’un homme qui se pensait maudit de Dieu et qui se découvre son préféré. C’est le dialogue d’un solitaire bouleversé dans l’au-delà par un message d’espoir.

Cet être rustre et si délicat à la fois nous parle de nos lumières et de nos ombres, de nos courages comme de nos peurs. Il interroge le libre arbitre, la confiance en Dieu, la complexité de notre être. Sa grandeur autant que sa misère.

Clochard stellaire entrelace les poèmes de Pablo Neruda ou de Louis Aragon avec ceux de Georges de Cagliari, l’auteur de la pièce. Chaque poème parle différemment au spectateur, il le rejoint dans son humanité.

Loin d’être une simple lecture, la pièce est interprétée avec sincérité par Pierre Margot. Même s’il nous perd un peu parfois dans des envolées ésotériques ou métaphysiques et une voix de Dieu digne de Dark Vador, son charisme et sa diction capte notre attention. Et toutes nos émotions.

Par ce voyage en mots, l’auteur nous invite à accueillir le poète qui sommeille en nous. A tisser des liens d’amitié avec cet « ennemi du monde ordinaire, qui devient le gardien de notre seul vrai bien : la beauté. »

Jusqu’au 28 février 2015

La Manufacture des Abbesses

http://leclochardstellaire.fr/

7 rue Véron, 75018 Paris – 01 42 33 42 03

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.