Kalthoum

Une fois de plus, le fanfaron Ibrahim Maalouf fait souffler un vent nouveau sur son art! Il rend hommage en 2015 aux femmes et surtout la diva egyptienne, Oum Kalthoum. Vibrant et classique!

Ibrahim Maalouf ne s’arrête plus. Il enchaînes les (bons) disques, les collaborations et les concerts. En 2016, il sera le premier jazzman depuis Miles Davis à faire du jazz dans l’enceinte de Bercy, oups, l’Hotel Accor Arena! En 2015, sa trompette aura résonné sur pas mal de médias et il a clairement rénové l’image du jazz et de la trompette, son instrument qui tempête contre les conventions!

Libanais, le musicien a incrusté son héritage musical au coeur du jazz, avec une touche pop qui ne fait pas de mal aux ventes de disques et aux amateurs de véritables nouveautés. Il a trouvé l’équilibre entre le respect et l’innovation.

Cela s’entend donc sur ce nouveau disque, Kalthoum, du nom de la fameuse chanteuse Egyptienne qui a connue un succès monstre dans tout le monde arabe. Nous sommes très loin des clichés belliqueux. Maalouf est un tendre. Il réagit par amour et on entend sa douceur dans ce long mouvement musical qui tente de traduire les chants de Oum Kalthoum.

L’Astre d’Orient a traversé le ciel musical de Maalouf qui tient à lui offrir une adaptation jazz du chant si particulier de la chanteuse arabe. Le disque est à la fois classique mais profondément marqué par le talent atypique de la chanteuse. Les respirations, les élans arabisants, les moments calmes, tout se suit avec une limpidité rassurante (un jeu de tons incroyable) et une volonté farouche.

Une fois de plus, le musicien et son groupe exceptionnel font des ponts entre les cultures. Ce disque se promène entre New York et Le Caire. Il y a un groove urbain qui fonde les mouvements et la trompette décide seule de s’envoler vers d’autres horizons pour y ramener le meilleur.

C’est un disque qui rassure à notre époque si troublée où l’on se regarde un peu de travers si on est un peu différent. Juste avec les notes, Ibrahim Maalouf fait un petit cours de tolérance et d’ouverture. C’est classique mais vraiment essentiel en ce moment.

Mister Productions – 2015

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.