Judith Chemla aux 3 Baudets

Concert privé d’une comédienne à la voix d’or qui a surjoué sa partition devant un public d’amis.

Avec un cheval à la batterie et un berger allemand à l’accordéon, l’entrée en scène des musiciens masqués au Trois Baudets promettait un concert singulier… qui s’avéra raté.

La comédienne Judith Chemla, ancienne pensionnaire de la Comédie française, a une voix. Tantôt puissante. Tantôt douce, lyrique et jazzy. Aux Trois Baudets elle l’a forcé, s’est agitée. On l’a vu minauder et on s’est ennuyé.

La déception est d’autant plus grande que Judith Chemla a un talent fou. Elle chante en araméen, en anglais comme en français ou en arabe. Ses voyages comme ses rencontres l’inspirent. Elle transporte au gré d’un répertoire sans frontières.

Dans L’annonce faite à Marie de Paul Claudel aux Bouffes du Nord, Judith Chemla nous avait émus par son interprétation de Violaine. Elle avait repris avec beaucoup d’humilité la musique de la pièce signée Camille Rocailleux au Festival Madame Lune. On avait alors vu une chanteuse sur scène. Alors qu’aux

Alors qu’aux Trois Baudets elle s’est donnée en spectacle et l’on a vu la comédienne chanter. Dommage. Ce soir-là aux Trois Baudets Judith Chemla a chanté pour elle et pour ses amis mais pas encore pour le public. Une prochaine fois.

www.lestroisbaudets.com et en mai juin aux Bouffes du Nord

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.