JoLLy TRouBLE

Retour des trublions de la musique ! Inclassable, GaBLé continue à dévaster les notes avec humour dadaïste et second degré polisson !

Polisson car lorsqu’on voit la jolie pochette de leur nouvel album, on devine que le trio ne veut pas nous laisser indifférent. Si vous aimez la musique bien barré, nous vous conseillons l’écoute plus qu’attentive de ce groupe pas comme les autres.

C’est donc un disque une fois de plus bizarre. Avec des découpages faussement approximatifs. On pourrait imaginer des improvisations. Le trio aime les ruptures et ne peut pas rester en place. On est certainement plus proches des arts plastiques que la musique. Ils bricolent des chansons branlantes mais pas anodines.

C’est leur force. Ils fascinent tout de même. On pourrait imaginer des glaneurs mais sous leurs sottises sonores, il y a bel et bien des harmonies, des mélodies et des ambiances. Ils pourraient faire n’importe quoi, mais c’est maîtrisé et c’est ce qui rend l’écoute de JoLLy TRouBLe assez palpitante.

Car les apparences sont trompeuses. Le bordel est très bien organisé. Les chansons veulent simplement nous chahuter mais on pense à Frank Zappa dans ses œuvres les plus folles. C’est du psychédélisme poussé à l’extrême. Pas de lyrisme ici ! Les chansons se succèdent joyeusement en montant sur différents styles et différents instruments. C’est bigarré.

Ca peut prendre la tête. Ca demande une véritable initiation mais dès la seconde écoute, ce nouvel album délivre ses petits secrets et c’est ce qui le rend très sympathique. Un brin de folie, ca fait toujours du bien!

Ici d’ailleurs – 2016

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.