Jeux Paralympiques : on n’a rien vu passer !

jo

 

Bonjour bonjour, préparez l’huile bouillante, l’échafaud, la guillotine, vos petits doigts avides de vengeance numérique bien planqués derrière vos écrans avec vos photos de profil masquées, la chronique qui va suivre va vous faire hurler, va vous délester définitivement des quelques grammes de respect que vous aviez pour moi, je vais être ignoble en évoquant les Jeux Paralympiques qui viennent de se dérouler à Rio, un mois après ceux des « valides » mais parfois dopés, donc pas mieux, voire pas bien, mais oui, je sais, vous adorez ça.

Sujet éminemment difficile que le handicap à traiter dans une chronique ou dans un sketch. Soit tu prends l’angle du second degré et auquel cas tu te fais défoncer la tronche par toutes les personnes, à juste titre, touchées de près ou de loin par le sujet, soit tu prends le premier degré, auquel cas on te brûle vif, soit tu prends un angle très hypocritement compatissant, auquel cas t’es quand même un foutu démago.

France 4, France Ô, diffusaient, donc, les Jeux Paralympiques ces 15 derniers jours, retour en 10 points sur les meilleurs, ou pas, moments de la compétition :

  1. Face caméra avec en arrière plan les lances à eau et les camions de pompiers, le porte-parole du CIO a reconnu que l’allumage de la flamme paralympique par un athlète aveugle, sans jambes, sans bras, « n’était pas une top idée ».

  1. Lors de la sublime cérémonie d’ouverture, l’ensemble des la délégation des athlètes malvoyants ont admis que, de mémoire de sportifs, ils n’avaient jamais vu ça !

  1. Anne Hidalgo a confié qu’en vue des JO 2024, la flamme paralympique partirait deux ans avant de la Place des Invalides.

  1. Après les décès d’une demi-douzaine de juges arbitres, l’épreuve de Javelot catégorie T128 (Aveugle avec fauteuil à propulsion) a été annulée.

  1. Gilbert Montagné, fervent supporter de droite, s’est exprimé amer sur le fait que « comme chez les valides, y’avait quand même vachement de noirs en athlétisme ».

  1. Lors de l’épreuve de natation catégorie T896 (Amputés des 4 membres), les nageurs médaillés ont regretté que les compétiteurs éliminés au premier tour ne les aient « absolument pas applaudis lors des la remise des médailles, pas fairplay pour deux sous».

  1. Sur Twitter, le hashtag #onfaittouslaOlaAvecUneMain a eu, finalement, assez peu de succès.

  1. On dénombre le bris de glace de près de 125 écrans de smartphones lors des tentatives de selfies à l’occasion de la remise des médailles de la catégorie T896 (voir point 6 pour la description de ladite catégorie).

  1. Le record du monde de saut en hauteur catégorie T58 (Personnes atteintes de nanisme) a été dépassé de 3cm pour être porté à 8,5cm. Le saut à la perche, même catégorie, a été finalement remplacé par le « saut en longueur avec perche », faute de dépassement de la barre, record du monde établi à « environ 1m, 1,5m…il faisait nuit c’était pas éclairé, on a lâché l’affaire, bref, c’est le petit qu’a gagné ».

  1. Les pongistes thaïlandaises catégorie T896 (voir points 6 et 8) ont eu interdiction formelle de servir autrement qu’avec leur bouche, le prétexte évoqué par leurs adversaires était « que les balles glissaient beaucoup trop, provoquaient de nombreux faux rebonds et foutaient des poils partout sur la table ».

Voilà, c’est ignoble, c’est moche, c’est bas, c’est du moi, c’est pas beau pas beau, mais je vous embrasse quand même.

 

Auteur: Romestebanr

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.