Her

Une fascinante histoire d’amour high tech. Tendre et visionnaire à la fois.

Theodore aime son métier. De sa sensibilité à fleur de peau, il écrit des lettres pour des inconnus.Mais dans sa vie à lui, c’est plus compliqué. Séparé de sa femme, il passe le plus clair de son temps devant l’écran, entre jeux vidéo et programmes informatiques. L’un d’entre eux attise sa curiosité : la rencontre avec une intelligence artificielle. 

Suite à une série de questions, une femme entre dans sa vie. Ou pour être plus exact une voix de femme. Samantha a tout de la femme idéale. Débordante de sensualité, de douceur et de joie, elle le fait rire. Beaucoup rire. Seulement voilà, Samantha n’est réelle que dans son oreillette. 

Avec une esthétique soignée : décors design, lumière sur la ville, intérieurs chaleureux, Her séduit. Le travail des couleurs : chemise rouge puis jaune rappelle des films de Jacques Demy. Le succès doit beaucoup au charisme des acteurs. Joaquim Phoenix en permanence à l’écran est convaincant. De sa moderne solitude emplie de mélancolie, il charme. Samantha, alias Scarlett Johannson, parfaite, réveille en lui le sentiment amoureux et le désarme de sa voix souriante.

Avec Her, et son scénario original, Spike Jonze (Dans la peau de John Malkovich, Max et les maximonstres) interroge notre rapport au virtuel. Quelle place prennent les écrans dans nos vies ?

Peut-on tomber amoureux d’une présence artificielle? La grâce du film tient à sa façon subtile d’interroger plus que de juger. Et il nous offre la scène d’amour la plus implicite du cinéma et au demeurant très excitante.

De Spike Jonze
Avec Joaquin Phoenix, Amy Adams, Olivia Wilde et Scarlett Johansson – Wild Bunch – 19 mars 2014 – 2h06

Auteur: Estelle Grenon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.