Gamera / Noriaki Yuasa

Godzilla attitude. Effectivement on parle beaucoup du monstre atomique mais on oublie un peu sa cousine la tortue préhistorique qui a un moteur à réaction dans les fesses. Pas mal non?

En 1965, la Toho adoucit le caractère de Godzilla. Il devient gentil et sauve bien souvent l’humanité de belliqueuses créatures ou des extraterrestres. Il est même papa d’un mignon fiston qui crachouille du feu. La concurrence se met alors en tête d’avoir elle aussi sa bestiole géante qui détruit des maquettes.

La compagnie Daiei propose donc la sortie des glaces de Gamera, la tortue préhistorique. Un joli coffret M6 Video (y en a meme deux) permet de découvrir ses aventures vieillottes mais tout à fait charmantes. Car Gamera est bien sympathique. Dès le premier volet, la tortue fait preuve d’une compassion sans nom à l’égard des humains. Certes elle casse tout sur son passage, ridiculise l’armée, fait crier les scientifiques mais sauve déjà un petit garçon. Le public visé est familial et Gamera deviendra ainsi le plus sérieux challenger de Godzilla.

Gamera sera donc au cours de sa longue carrière, invincible, super monstre, gardien de l’univers, brave, héroïque ou encore « ami de tous les enfants » et ça, ce n’est pas tous les jours qu’une créature de plus 65 mètres de haut peut se vanter de ce titre.

Trop sympa notre tortue. Un peu plus envahissante que nos tortues qui baignent dans les eaux stagnantes de nos aquariums. Elle fait donc rapidement du catch contre d’autres affreuses bestioles  dont Gyaos, son meilleur ennemi, un truc improbable ailé. Elle a des techniques de combat absurdes et vole dans le ciel avec une aisance étonnante. Tout un poème cette tortue!

Jusqu’à la faillite de la Daiei dans les années 80, Gamera aura le droit de rivaliser avec Godzilla. Mais il faudra tout de même quinze années pour que la tortue revienne à la mode. Elle devient la star d’une trilogie délirante, qui en dit bien plus sur ses origines. Visiblement les Atlantes sont responsables de pas mal de nos problèmes pour gérer la bête!

Là, c’est un joyeux délire avec toujours les clichés du genre dont le fameux discours pseudo écolo scientifique qui relève franchement sur surréalisme pour justifier ce que l’on va voir. C’est finalement cette naïveté qui fait tout le sel de cette saga très nippone, exotique à souhait, qui fait passer les Tortues Ninja, pour une petite bande de voyous de banlieue qui vont au bal masqué!

Coffret Gamera Classiques
Coffret Gamera Classiques II (69 – 80)
Coffret trilogie
Gamera l’héroïque… tout ça chez M6 Vidéo qui a même fait un coffret intégral (12 films) en 2010

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.