Fred Viola / Revolutionary son

Son précédent album était précieux dans tous les sens du terme. Le second est beaucoup plus accessible et conserve un aspect aérien. Fredo Viola fait sa petite révolution.

5 ans ! Il a fallu cinq ans pour que Fredo Viola donne des nouvelles après le très mystique et planant The Turn, surprenant par son coté faussement moyenâgeux et ses vocalises virtuoses. Il est donc visiblement revenu sur Terre et son nouveau disque nous fait ressentir cet atterrissage.

Les chansons de Revolutionary Son sont résolument pop ! La voix a tendance à monter dans les cieux les plus hauts. Les cordes sont omniprésentes mais les contours ressemblent nettement plus à des choses que l’on connait. Sans être standardisés pour autant !

Les harmonies vocales sont encore virevoltantes. Le couplet s’invite avec discrétion devant ou derrière un refrain. L’artiste ne s’est pas trahi. Il n’a pas oublié la magie que son album précédent avait capturée. Il propose simplement autre chose.

Cette simplicité justement fait toute la beauté de ce deuxième essai. C’est une évidence. Fredo Viola s’est réorganisé. L’éloquence se fait discrète. L’entreprise a une humilité rassurante, presque familiale. Les expérimentations sont encore là mais clairement limités sur deux chansons de plus de sept minutes. Viola devient espiègle comme Brian Wilson, le plus  brillant des Beach Boys. Cet album ne sonne pas la révolte ou les grandes manœuvres. Fredo Viola aime la douceur et l’élégance : le disque est à son image !

Revolutionary Son Productions – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.