Divergente 3: au delà du mur

Droit dans le mur!

Et bien voilà le troisième et avant dernier volet! Après un numéro deux réussi, autant dire que mon excitation était au plus haut mais elle est aussi vite retombée! Comment dire? Il ne se passe pas grand chose. De l’histoire aux dialogues. Rien. Nada. Même le plaisir de retrouver notre Divergente préférée n’est pas garanti!

Shailene Woodley! Actrice surdouée! Ici, elle n’est à aucun moment à son avantage: elle est mal cadrée ou elle a trop mangé entre les deux épisodes. Bref, oui je boude. La déception est grande (bon heureusement il y a Zoe Kravitz). Le spectacle est décevant. Même les effets spéciaux  sont hyper kitsch ou complètement foirés.

Au moins dans Le Labyrinthe cela nous maintenait réveillés: ici le fameux fond vert a du bien servir mais vraiment pas dans le bon sens. En plus d’être moches, il y a plein de séquences qui restent inexpliquées et certaines sont vraiment inutiles. Si l’un d’entre vous peut m’expliquer la scène du conseil, je prends!

Que s’est il passé? A force de voir du Labyrinthe ou du Hunger Games, avec toutes ces hormones adolescentes en ébullition, les scénaristes n’ont plus d’idées ou se sont lassés. Peut être que l’on a grandi tout simplement. Une chose est sûre: j’irai jusqu’au bout de cette aventure en espèrant que ce volet ne soit qu’une erreur de parcours!

AVIS AUX AMATEURS

Avec Shailene Woodley, Theo James, Miles Teller et Zoe Kravitz – SND – 9 mars 2016 – 2016

Auteur: Camille Joanny

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.