Deltas

Sous sa casquette, il y a des idées en pagaille. Il les maîtrise avec une classe folle pour un album coloré, accessible et aventureux! Une réussite!

Chapelier fou a une idée du pays des Merveilles! C’est un patchwork sonore. Avec des influences très diverses comme des beats efficaces et des coups de violons. Il y a la volontaire nappe synthétique qui rapproche le dj Louis Warynski d’un Brian Eno en pleine exploration.

Son troisième album célèbre ce savant mélange des genres. Il y a des  notes planantes comme des sons dansants. Il y a du bidouillage comme on trouve un véritable lyrisme dans chacune des chansons. Son style est singulier, très loin des codes commerciaux qui polluent les ondes radios.

A trente ans, Chapelier Fou est devenu un adepte du jonglage entre la tradition, ce violon délicat et résolument moderne et les machines, couches obligatoires pour toute construction sonore. Il n’a pas peur des ruptures pour mieux conserver ensuite son équilibre musical. Deltas appartient à ces disques que l’on doit écouter plusieurs fois avant de percevoir des petits détails toujours croustillants.

L’artiste réussit à faire de chaque écoute une nouvelle expérience, ce qui n’est pas facile. Sans trop en faire. Sans être démonstratif ou pompeux. Deltas est une succession de morceaux magiques par leur richesse et leur beauté parfois pas évidente à entendre.

Mais c’est un monde à explorer. Deltas est une visite dans une contrée rare et fascinante. Peu de dangers pour les oreilles mais pas mal de plaisir pour les mélomanes. Vous connaissez l’adresse si vous voulez passer de l’autre coté du miroir.

Ici d’ailleurs – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.