Citizenfour

Documentaire militant, Citizen Four pose des questions graves et nécessaires.

Réalisatrice engagée, Laura Poitras rencontre Edward Snowden, un ingénieur de 29 ans qui veut en démordre avec la politique américaine : il est prêt à balancer des milliers de documents sur le travail plus que douteux de la CIA, de la NSA et autres institutions américaines qui se permettent de s’intéresser à nos vies privées.

L’informaticien se révèle courageux. Pourtant tout se passe dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Le film nous enferme dans la lente progression de Snowden vers la libération de ses informations confidentielles, révélées au grand jour.

Laura Poitras est donc une privilégiée : elle observe le plan d’attaque du jeune homme et de quelques journalistes qui vont devoir en découdre avec l’administration américaine. Le scandale se met habilement en place et on contemple les prises de conscience du lanceur d’alerte, qui devient obligatoirement ennemi de sa patrie.

L’Histoire est en marche : elle se fait dans des chambres d’hôtel, durant des entretiens calmes et passionnants. Ils sont complexes : on ne vulgarise pas tout dans ce documentaire un peu austère mais fascinant.

Derrière tout cela, le film soulève de très nombreuses questions et des scandales dont on a du mal à calculer l’ampleur et la portée. Comme dans un film d’espionnage, on se promène dans d’exotiques pays de la planète et les complots se multiplient. On est un peu sonné à la sortie du film : on se demande bien dans quel monde on vit. La mission de Snowden est remplie : soyons vigilants !

Haut et Court – 04 mars 2015 – 1h54

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.