Choco et Gélatine

C’est au travail que Choco et Gélatine se sont connus. Pour être plus précis ils se sont aperçus, mais immédiatement ce fut le coup de foudre tant et si bien qu’ils décidèrent rapidement de s’installer ensemble.

À la maison, la vie était belle et joyeuse, mais dès qu’ils sortaient ils n’avaient plus le droit d’être l’un à côté de l’autre. Ça leur était interdit. Très vite Choco déprima…

Un livre un peu écoeurant de visu avec une débauche de couleurs sucrées où l’on craint l’histoire un peu mièvre et bébête. Mais il n’en est rien.

L’écoeurement est ailleurs ! Ne vous fiez pas aux apparences ! Yann Kebbi a choisi le prétexte de nos sucreries préférées pour expliquer le racisme. Alors que l’on pense immédiatement à la fête, à la gourmandise, au monde parfait au premier regard donné à l’album, on s’aperçoit vite qu’il n’est est rien, que tous ces détails – souvent drôles – ne sont que simulacres.

On aborde là un thème grave où il est bien question de quête de liberté et de choix de vie dans un monde borné et totalitaire. Que penser de la chute où les deux héros sont obligés de vivre dans un « autre monde » pour pouvoir vivre leur vie et leur amour pleinement. Quel autre monde ? Quel ghetto ?

Un vrai « chaud et froid » que cet album qui ouvre l’esprit, le regard sur le monde et les autres avec talent !

A partir de 5 ans

Un ouvrage soutenu par Amnesty International

Auteur: Antoine Bouchon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.