Childhood Home / Ben & Ellen Harper / Universal

Ca ne fait pas très rocker de faire un disque avec sa petite mÔman, non?

Ben Harper est une star du rock. Génie de la six cordes, il a tout de suite été populaire. Son succès fut largement mérité. Il s’est imposé à un croisement des chemins entre le blues, le rock, le reggae et toutes les musiques noires traditionnelles. Difficile de lui reprocher une faute de goût ou une ambition folle! Passionné, ce type a conquis le Monde entier!

Pourtant depuis quelques temps, il se fait plus discret. Il fabrique des disques selon songoût et ses envies. Plus besoin de démontrer sa toute puissance musicale et sa virtuosité. Il invite ses héros. Peu connus et souvent aussi doués que lui. Il a produit pas mal de potes et maintenant il chante avec sa petite maman!

Un sacrilège dans le monde du rock’n’roll! Peut on imaginer un message aussi ringard dans le grand barnum du rock et de l’industrie musicale? A quand Ozzy Osbourne et sa nounou? Marilyn Manson et sa génitrice? Ben Harper a t il perdu les pédales -wah wah – ?

Ben Harper a évidemment une mère pas comme les autres. Un type aussi brillant ne pouvait pas avoir une simple ménagère qui retend les petites guitares du fiston? Madame Ellen Harper dirige le Folk Music Center & Museum, fondé par ses parents. Ceci explique en grande partie le talent de Ben Harper!

Elle aussi touche à tous les instruments et compose des chansons sèches et folk. Quatre chansons sont écrites par Ellen et on ne les reconnait pas de celles écrites par le fils! Ben & Ellen Harper se font une réunion de famille sur galette! Le disque est donc chaleureux, doux et amoureux.

Ben a débranché sa guitare. Le son acoustique est de rigueur dans la maison familiale, simple et accueillante! On s’imagine devant le feu de cheminée, avec un bon chocolat chaud ou dans le jardin avec les enfants dans l’insouciance générale!

La simplicité fait plaisir à entendre. Le foyer familial est fait de vieilles traditions agréables, entendus mais jamais réactionnaires ou rétrogrades. Pas de révolution mais une vraie tendresse musicale se cache dans cet album.

En tout cas, ce sont des chansons douces que chanteraient ma maman, hélas, ni elle ni moi sommes doués pour la guitares!

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.