Chappie

Après l’impressionnant District 9 et le bide Elysium, le cinéaste Neill Blomkamp confirme sa passion pour une science fiction très social. Une bonne initiative peut elle donner un bon film?

Chappie est donc le mélange rugueux entre le vieux film eighties Short Circuit et l’énervé Robocop de Paul Verhoeven. Le film aborde la robotique sous un aspect émotionnel, social et quasi philosophique. Dans quelques années, l’Afrique du Sud se munira d’une brigade de robots policiers pour faire la guerre aux gangs, très agressifs dans cette région (ca on le savait depuis District 9).

Les robots provoquent la peur mais surtout réveillent les rancoeurs d’un ingénieur réac et catholique face à un autre, obsédé par la conscience artificielle. Sur un robot abîmé, ce dernier parvient à faire naître une conscience d’enfant mais provoque ainsi un séisme qui va secouer toute la société.

Chappie c’est son nom et son destin va se jouer dans les bas fonds de Johnnesburg. Après les extraterrestres, ce sont les robots qui viennent mettre en avant les désordres de nos sociétés actuelles. La science fiction questionne: Neil Blomkamp s’interroge encore sur la technologie et surtout l’intelligence humaine et artificielle.

Le sujet est passionnant mais une fois de plus, Blomkamp oppose à l’initiative, un traitement rude, costaud et violent. Un peu désespéré, le cinéaste montre toute la bêtise et la violence qui habitent les hommes. Le robot Chappie n’est pas un espoir: c’est juste un révélateur de la connerie humaine. Un peu trop désenchanté, son film nous entoure de personnages peu attachants, belliqueux et crétins.

Pour l’occasion, le massif Hugh Jackman s’est fait une coupe mulet qui en dit long. La méchanceté lui va très bien. Pour le reste, c’est un peu hystérique pour respecter le thème assez profond. Le travail sur l’expressivité de Chappie est bluffante. Blomkamp prouve qu’il a de la suite dans les idées et de l’énergie dans sa réalisation. Sur ce tournage, il a rencontré Sigourney Weaver. Il lui aurait parlé d’un nouvel Alien et elle serait partante pour reprendre le rôle de Ripley. C’est peut être la meilleure chose que propose Chappie!

Avec Dev Patel, Hugh Jackman, Sharlto Copley et Sigourney Weaver – Sony Pictures – 4 mars 2015 – 1h55

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.