Chambre 12

Jenifer a dépassé la date de péremption: elle n’est plus la petite fiancée des Français. La télé réalité a dégoté une nouvelle star, Louane, surdouée de 19 ans, chanteuse évidente et produit calibré pour tout casser!

Avec son histoire personnelle, sa bouille adorable, son talent évident, Louane Emera ne pouvait pas rester comme une candidate kleenex d’une télé réalité où on fait chanter des jeunes aux yeux tristes. Louane Emera a bousculé le box office français avec La Famille Bélier (et hop un César) et maintenant elle en profite pour sortir son premier disque, qui va plaire à tous (et sûrement grimper au sommet des ventes).

Difficile de critiquer la nouvelle coqueluche de l’Hexagone! Elle est fraîche. Elle chante bien. Cela excusera sa naïveté: ces chansons pourraient être prochainement reprises par toutes les petites filles qui ont chanté la Reine des Neiges l’année dernière. Les parents sont invités à reprendre le refrain aussi.

Les paroles sont celles de son âge! Les espoirs. Les déceptions. Les dures réalités. De la mièvrerie pour mieux comprendre ce qu’il y a dans la tête du « jeune ». Avec des titres nommés « Avenir », « Jeune », « Alien » ou « Du courage », tout tourne autour de l’âge de l’adolescence. Et ses clichés.

C’est nettement moins crétin que Kyo. Mais ce n’est pas non plus un florilège de poésie adolescente. C’est un peu trop bien produit pour être sincère même si l’interprète ne manque pas d’être convaincante. Mais bon, on va mettre ca sur le compte de la jeunesse. Avec sa jolie voix, Louane a tout pour attirer vers elle, le pygmalion qui pourrait faire d’elle une vraie artiste. On a bien quelques vieux dégueulasses de la musique qui vont tomber amoureux de cette petite!?

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.