Chaleur Humaine

Heloïse Letissier se cache derrière le groupe Christine & the Queens. Elle a besoin de cela pour exister et assumer une pop trafiquée et souvent impressionnante. En anglais et en français, elle impose une volonté surprenante, au-delà de ses convictions.

Car on peut pointer du doigt des textes qui parfois sont un peu pompeux comme ceux de Chaleur Humaine et il faut prévenir la jeune chanteuse que les combats peuvent plomber les chansons. Elle a visiblement des choses à prouver et s’applique à défendre une electro-pop ouverte et pas frileuse ! Mais elle n’évite pas toujours une attitude démonstrative.

Voilà pour les réserves car ses morceaux peuvent voyager partout sur la planète tant la qualité saute aux oreilles. C’est un très beau disque, avec des bizarreries qui pourraient être à Bjork et d’autres choses plus lyriques qui appartiendraient à Emilie Loizeau ou Camille.

Pas mal les références, mais ce premier album tant attendu assume son statut de challenger. La belle chante bien et tricote de belles mélodies autour de sa voix, avec des rythmes synthétiques mais aussi pas mal de cœur. 

Elle se rêve anglo-saxonne mais elle compose très bien entre la tradition pop franchouillarde et une culture pop sans frontière, entre classicisme et bidouillages. Saupoudré de mélancolie et de pas mal d’ambiguïtés, ce disque a tout pour intriguer. Sur scène l’artiste s’annonce encore plus saisissante. Elle a tout d’une grande. Ce premier essai est une jolie promesse à confirmer !

 –

Because music – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.