Bliss

Portrait touchant et énergique d’une adolescente perdue dans le quotidien américain. Roulez jeunesse!

Faire du roller est il le dernier geste punk? C’est bel et bien une vraie révolte et cela fait tout le charme de la première réalisation de la comédienne Drew Barrymore. Connue pour sa jeunesse délurée, la jeune femme a toujours fait preuve d’une irrévérence dans le choix de ses rôles. Entre girl power et doigts d’honneur, la blonde n’est pas une prune: son film a autant de caractère que son initiatrice!

Dans la banlieue d’Austin, Bliss s’ennuie. Sa maman voudrait qu’elle soit une jolie princesse. Bliss voudrait simplement vibrer un peu. Sa vie quotidienne est triste. Elle découvre alors une bande de jeunes femmes qui profitent de leur week end pour participer à la ligue des courses de rollers féminines…

Ces filles se mettent des coups. Elles vont vite. Elles jurent. Elles assument leur indépendance et leurs mauvaises manières! Elles sont drôles et déroutantes. Elles semblent sorties d’une autre époque. Excellente idée de la réalisatrice: nous perdre dans le temps. On a bien du mal à dire à quel moment se situe l’aventure sportive de Bliss.

Drew Barrymore réunit dans son film les attitudes rocks et rebelles de plusieurs décennies. Le rock, la baston, la vulgarité mais aussi l’amour et la solidarité deviennent les preuves d’une désobéissance nécessaire.

Car la vie américaine est filmée avec une haine de la monotonie assez jouissive. L’actrice Marcia Gay Harden (Into the Wild, The mist) défend des valeurs niaiseuses sans donner la nausée. Malgré les courses énergiques des sportives insoumises, le long métrage filme la révolte avec une étrange douceur et un humour assez finaud.

Bien entendu, tout vient de la grâce d’Ellen Page, héroïne de Juno et une fois de plus, exceptionnelle en jeune fille en crise. Le parcours initiatique est classique mais le traitement surprend et surtout séduit.

En plus d’Ellen Page, le gang sur roulettes revisite la comédie pour teenagers avec une hargne assez savoureuse. Les blagues et la romance sont revus et corrigées par des nanas bien barrées et franchement étonnantes. On appréciera les seconds rôles jamais lisses, toujours dépeints avec tendresse. Cela donne une excellente comédie, vraie surprise à découvrir, à apprécier et surtout à revoir…

Auteur: Le Z au Top

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.