Belle gueule de bois

Dure, dure la vie de Pierre … cet ado a choisi de vivre avec son père dans un maison très isolée dans un coin rude, en montagne, près d’une forêt.

Après le divorce de ses parents, il a préféré quitter sa mère et ses deux sœurs pour vivre avec ce père qu’il aime tant et qu’il déteste tant aussi, ce père alcoolique.

Oui il aime vivre dans ce refuge isolé avec cet homme bourru et malade, même si le quotidien rime souvent avec saleté, fumée, alcool et promesses non tenues. Ce qu’il déteste, c’est aller au collège, véritable enfer pour lui. Son rêve plus tard serait de devenir vagabond, il le dit à ses profs qui ne peuvent évidemment pas comprendre.

Bien que soutenu par un ami plein d’empathie bienveillante, Pierre est à bout de souffle. Son père pourra-t-il ouvrir les yeux et reprendre sa place de père avant que le pire n’arrive ?

Voilà un récit très court, pressé, presque urgent, d’une grande richesse, magnifique ! C’est écrit comme un journal. L’auteur et illustrateur a ajouté des dessins, comme griffonnés par Pierre. Cela ajoute beaucoup à l’ambiance sombre et lourde de l’ouvrage.

Il y a de l’amour filial et paternel, il y a de l’amitié, il y a de la haine, de l’incompréhension, de la résignation, de la détresse, de la faiblesse et de la force … On aborde là les questions si cruelles de l’alcoolisme, de l’alcoolique, de l’entourage si démuni et bien souvent si inutile, de la violence de l’opposition de sentiments ; effectivement dur, dur !

À lire dès 15 ans

De Pierre Deschavannes Rouergue

Auteur: Antoine Bouchon

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.