All is well

Dans le genre « fille de », en voilà une qui possède un héritage incroyable et lourd à porter. Lisa Simone est la fille unique de Nina, légende du jazz vocal, référence ultime et sauvage pour beaucoup de monde. Bref, va pousser la chansonnette derrière parce que tu es la fille de Nina Simone, he bien, inutile de te dire que l’on va t’attendre au tournant !

Elle a donc pris le temps. Lisa Simone a passé onze années dans l’armée. La musique est une passion tardive. Longtemps elle a repris les chansons de Nina Simone. A cinquante ans, elle sort son premier disque sous son nom. Pas une débutante non plus, mais croyez bien qu’elle a calculé son coup.

La voix est suave. L’ambiance lounge est délicieuse. La belle apporte un aspect soul déroutant puis exotique. Chaque instrument a sa place pour imposer une atmosphère souvent enveloppante. Là où sa mère était une tigresse, Lisa Simone joue essentiellement sur la tendresse et le velour. Ca fonctionne. Elle s’éloigne habilement de son encombrante maman.

L’expérience et l’orchestration font donc la différence. Lisa Simone laisse de la place aux autres. Là où sa mère était seule sur scène, bête crainte et sublime, la fille joue l’amitié et un sentiment d’apaisement. Elle a beau avoir fait la guerre, Lisa Simone signe pour la paix.

Elle le dit sur son disque. Elle invite tous les styles du blues, au rock en passant par des notes exotiques. En novice de 50 ans, elle impressionne. Le savoir faire donne de l’éclat. Pas de démonstration facile. Un plaisir immédiat et partagé. C’est un disque lumineux, pas original et qui réchauffe les oreilles. All is well. La positive attitude dans une version plus convenable !

Laborie – 2014

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.