Acoustic

Il y a très très longtemps sur une lointaine galaxie (les années 80), un groupe qui pouvait concurrencer sans rougir avec U2 et ses tubes pour stade. Il semblerait que ce groupe est encore la foi. Bonne nouvelle.

On aime bien les perdants. Ceux qui se battent contre vents et marées pour exister. C’est un peu le cas de Simple Minds, groupe emblématique des années 80 qui continue d’exister, malgré les échecs et l’ignorance. Jim Kerr et ses copains continuent de bricoler des chansons pop rock, un peu diluées certes.

Ils ont tout de même une discographie d’une quinzaine d’albums. Malgré le déclin, les Ecossais ont toujours cru en leur style, un mélange de pop et soul gentillette. Aidé par un guitariste brillant, Charlie Burchill, Jim Kerr semble toujours croire en sa bonne étoile.

Cette détermination est belle même s’il faut reconnaître que leurs derniers efforts sont sans grand intérêt. D’où la valeur de cet album acoustique. Ils reprennent bien entendu leurs tubes qui font toujours du bien aux oreilles et qui réveillent forcément des souvenir à tous les quadras.

La new wave c’est fini pour eux. Ils sont désormais de vieux briscards qui veulent jouer sans cesse. Débranchés, ils font valoir la qualité de leurs chansons, venus d’un autre temps. On les imagine raconter par le biais de cet album, leur glorieuse aventure dans les années 80 même s’il y a des titres méconnus repris aussi.

Ce n’est pas la révolution mais bon ce sont des vestiges tout à fait fréquentables, qui nous font sourire et un peu espérer.

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.