3 Coeurs

Le personnage de l’infidèle semble passionner Benoît Poelvoorde. Après la comédie Le Grand Méchant Loup, le voici encore torturé par la passion pour une femme et sa fidélité pour une autre. Le problème est nettement plus dramatique lorsqu’il s’agit de deux soeurs.

Il est donc un mélancolique contrôleur fiscal qui fait une rencontre nocturne, après avoir raté un train. Un coup de foudre. Beau et pudique. Marc rencontre Sophie au hasard d’un voyage professionnel. Ils veulent se revoir. Hélas, un malaise cardiaque l’empêche d’arriver à l’heure.

Sophie imagine un goujat. Déçue, elle part pour les Etats Unis. Désespéré, Marc retourne en province pour retrouver ce rendez vous manqué. Il croise alors Sophie, une charmante antiquaire. Le charme agit. Ils tombent amoureux. Mais Marc tombe dans un piège cruel lorsqu’ils découvrent que ses deux dernières conquêtes sont soeurs…

Benoit Jacquot ne fait pas dans la finesse. De temps en temps, une voix off très littéraire nous rappelle que nous sommes dans le vrai mélodrame, la tragédie ultime et contemporaine, le jeu sans pitié du hasard et du destin. Il y a aussi une musique oppressante pour suggérer l’inexorable drame.

Quelques plans ne manquent pas non plus de panache, à la limite de la parodie. Heureusement le réalisateur d’Adolphe, respectueux du genre, a la bonne habitude de s’entourer de comédiens incroyables. Ce sont eux qui amènent la nuance, la nostalgie et la beauté des sentiments!

Benoît Poelvoorde est une fois de plus magnifiquement volage. Les rôles plus sérieux lui vont décidément très bien. Il  a aussi de la chance de rentrer dans une chouette famille, entre la grande Catherine Deneuve, la diaphane Charlotte Gainsbourg et la subtile Chiara Mastrioanni.

Ils nous font oublier les références appuyés comme Maupassant, Tchekhov ou même Chabrol pour la vision aigre de la bourgeoisie de Province. Il y a un coté un peu scolaire chez Jacquot. Il a la bonne idée d’en jouer dans une dernière image qui remet tout en cause. Elève doué, sage, Benoît Jacquot est un petit malin. On aime son film mais une touche de cynisme est suspecte quand on réussit si bien les mélos! Faiseur ou artisan, ca reste à voir…

Avec Charlotte Gainsbourg, Benoît Poelvoorde, Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve – Wild Bunch – 17 septembre 2014 – 1h45

Auteur: Pierre Loosdregt

Partager cette chronique sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.