« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 1
Fév28

« De juste un jour devant la télé ! » – Episode 1

On se détend, on se décolle l’élastique du slip du pubi, on fait la roue, on fait le paon, on s’étire, on ne fait pas tout en même temps sinon on se casse la gueule ; oui, c’est bon voilà j’arrive, oui je suis de retour.

Read More
Process
Fév27

Process

Son disque chipe les tics de la soul et tous les genres qui en découlent: il jongle avec une facilité déconcertante. L’émotion pointe son nez très souvent. Le style est très codifié. Il arrive à s’en décoller en quelques notes. Il propose des structures nouvelles et sort quelques surprises que l’on pensait impossible.

Read More
FELLAG – Bled Runner – Théâtre du Rond-Point
Fév26

FELLAG – Bled Runner – Théâtre du Rond-Point

« Vous avez raté la colonisation, nous avons raté l’indépendance, on est quitte ! »

Read More
Chanson d’actu: Salon de l’agriculture
Fév25
Read More
A ta merci!
Fév25

A ta merci!

Son approche de la cold wave est radicale et sans concession. C’est tout à fait louable. La voix est intrigante. Mais franchement, il n’y a rien de nouveau. Rien ne change; tout se transforme. Avec sa connaissance précises des années 80, Fishbach ne change pas grand chose: tout se recycle!

Read More
Well well well
Fév23

Well well well

C’est une musique brutale. C’est l’immense qualité de ce disque. Il fait brut de décoffrage. C’est un vrai électrochoc musical. Le blues est fabriqué de manière artisanal mais sans perdre de temps, les deux lascars vont vers l’émotion du son et de la voix, qui se noie ici sous les effets mais ca fonctionne parfaitement.

Read More
A Cure for life
Fév22

A Cure for life

Comme d’habitude, le cinéaste de Pirates de Caraïbes ne connaît pas vraiment l’ellipse, trop content de nous montrer de belles images, de bien développer son histoire un peu fourre tout et une belle bande son. C’est du beau travail mais qui s’étire comme une vieille peau ridée…

Read More
William Z Villain
Fév21

William Z Villain

Venu du Wisconsin, William Z Villain aime regarder au dessus du mur de son cher Président. Il connait l’Americana aussi et le prouve en triturant Tom Waits, Dr John et quelques ancêtres détraqués!

Read More
Apocalipstick
Fév18

Apocalipstick

Fan de Patti Smith, petite soeur lointaine des rouleuses de mécaniques comme les Breeders ou Hole, Clementine mène son trio à la baguette à 19 ans. Elle joue la capricieuse et la baroudeuse sans aucun complexe. Elle compose des chansons emportées mais toujours chargées d’un solide second degré, marié à un vrai propos féministe et combatif.

Read More
Et les mistrals gagnants
Fév15

Et les mistrals gagnants

A travers ces cinq enfants, Anne Dauphine Julliand ne met pas en avant sa propre histoire qui nous a bouleversés dans Deux petits pas sur le sable mouillé mais ce qu’elle a retenu de leçon de vie de sa fille. La sagesse, la force de caractère qu’elle lui a transmise, comme la conscience que la santé est bel et bien une chance.

Read More
Lego Batman le film
Fév15

Lego Batman le film

JE NE RETIENDRAIS DONC PAS CE 2EME VOLET C’EST CERTAIN. MALGRES DE BONS MECHANTS COMME LE JOKER, HARLEY QUINN, VOLDEMORT (OUPS J’AI PRONONCER SON NOM !), SORON, DRACULA, …., QUI AURAIENT PU ETRE DE TRES BON ELEMENTS ESSENTIELS MAIS QUI SONT TRES VITE ECLIPSES PAR LA PRESENCE OMNIPRESENTE DE BATMAN, BATMAN ET ENCORE BATMAN!!!

Read More
Silence
Fév15

Silence

le film est assez touchant car on le devine à chaque instant personnel. La mise en scène est élégante, impose une certaine douceur alors que l’on découvre des scènes souvent difficiles. Scorsese a mis des années à monter le film et on sent qu’il y met tout son cœur. Difficile de ne pas le reconnaître derrière le personnage du Padre Rodrigues, âme torturée par sa croyance et la réalité.

Read More
I see You
Fév15

I see You

Beaucoup remarquent le changement de production mais le trio en fait désormais un peu trop. C’est trop entendu. Les voix sont toujours en harmonie mais c’est un peu téléphoné avec des rythmes et des bidouillages tout autour. De la musique de pub.

Read More
Chanson d’actu: love is in the air
Fév14
Read More
NOCE – Jean-Luc Lagarce / Pierre Notte – Théâtre Lucernaire
Fév12

NOCE – Jean-Luc Lagarce / Pierre Notte – Théâtre Lucernaire

                Une Noce qui l’emporte à l’arrachée Jean-Luc Lagarce est un des dramaturges contemporains les plus joués en France. Son succès est sans nul doute lié à la force de l’écriture. Une écriture qui cherche sans relâche à réinterroger la langue française et sa représentation théâtrale. Ses personnages sont des fantoches qu’il manipule, n’hésitant pas à les faire répéter leur texte, les faire sortir du discours pour les relancer sur d’autres mots ou d’autres phrases. Le mélange est détonnant, frise l’absurde. On retrouve sur le plateau les 5 personnages de Noces, une pièce écrite en 1982 dans laquelle Lagarce s’amuse avec le rêve provincial fantasmé d’invitations à la Noce. Serai-je invité à la Noce dont tout le monde parle ou ne le serai-je pas ? Dès lors les personnages vont se heurter à la langue de Lagarce qui se joue d’eux-mêmes et aux événements narratifs qui viendront leur barrer la route. La Noce est fantasmée. Plus le fantasme est grand, plus la lutte pour faire partie des invités sera acharnée. Ils parviendront à entrer pour le meilleur et pour le pire. Dans cette mise en scène de Pierre Notte, une grande liberté est laissée aux comédiens. Le plateau devient un ring dans lequel les comédiens se débattent avec la langue et parfois avec eux-mêmes. Le décor est succinct : une table pliante, quelques chaises, quelques valises, des accessoires en toc, et des bouteilles d’eau pour les plus sportifs. La musique d’ambiance digne de Psychose est là pour cadencer et martyriser les personnages qui demandent régulièrement un répit au régisseur. Les conséquences sont sans appel : une course folle dans laquelle le texte est lancé en coups de poing du début à la fin sans crescendo, sans respiration. Paola Valentin joue une enfant-coryphée qui vise juste. Ça claque et ça fuse. Eve Herszfeld joue une dame d’une bonhommie qui allège la charge. Gregory Barco et Bertrand Degrémont un homme  et un monsieur aux variations mesurées tandis qu’Amandine Sroussi, cocotte-minute ruisselante, joue une femme en sur-jeu permanent, déséquilibrant le plateau et effaçant dans l’excès tout collectif possible. Si on comprend bien le parti pris du combat engagé qui s’opère, on comprend assez mal en définitive la nécessité de jeu en surtension permanente pour un texte réduit ici à une partition mécanique, loin de toute nuance et d’émotions possibles. On rit lorsque Lagarce pousse ses personnages dans le pillage de la Noce, lorsque l’absurde s’empare du drame au milieu de barricades. Mais on regrettera sans doute ce trop-plein de cabotinage, de précipitation, de sur-jeu inutile qui court-circuite le possible vertige du texte, la possible angoisse de personnages rejetés...

Read More
South from here
Fév12

South from here

Ce n’est pas franchement joyeux. Le minimalisme se confond avec un découpage sonore étrange qui ne déplairait pas à ce grand tordu génial et multimédia qu’est David Lynch. L’ambiance est lourde mais la réalisation est brillante, assez virtuose et c’est la bonne nouvelle de cet album emprunt de tous les malheurs du Monde.

Read More
Empyrian
Fév09

Empyrian

En fait Robin Foster aime être rugueux. Son oeuvre est âpre mais ne manque pas de saveur. Multi intrumentiste, il connaît la valeur et la puissance de son style. Il sait donc être épique et calme quand il faut. Il fabrique une atmosphère étrange où les machines aident l’homme à s’exprimer.

Read More
Et il est où mon reportage sur la galette !?! 
Fév08

Et il est où mon reportage sur la galette !?! 

Oui, c’est bien joli tout ce monde qui bouge, mais moi, oui moi, je veux mon reportage sur la galette.

Read More
La La Land
Fév08

La La Land

C’EST MIGNON, TRES JOLI, LES ACTEURS SONT VRAIMENT MIS EN VALEUR, C’EST TRES BIEN FILMÉ, MAIS MALGRES LA FANTAISIE, LES SUPERBES MUSIQUES, LES DECORS EDULCORÉS, IL ME MANQUE UN PETIT PEU D’AUDACE ET DE VRAIMENT PAS GRAND CHOSE

Read More
Raid Dingue
Fév08

Raid Dingue

Une fille de ministre qui profite de la situation de papa… mais Dany Boon n’est il pas le grand auteur clairvoyant des maux de notre société? Faut pas rigoler… enfin si… enfin bref!

Read More
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.