Fragments, Samuel Beckett, Peter Brook, Bouffes du Nord
Juin07

Fragments, Samuel Beckett, Peter Brook, Bouffes du Nord

Un spectacle avec des textes de Beckett, ce Nobel de littérature dépressif et plombant : oh la la, on va pas rigoler ce soir… Eh bien si ! Peter Brook met en scène cinq courtes pièces de Samuel Beckett, autant de saynètes qui fonctionnent comme des nouvelles théâtrales. La première pièce, Rough for theater I (Fragment de théâtre I) nous présente un estropié qui se met en tête de guider un aveugle. Rencontre inattendue entre deux souffrances qui rêvent de trouver dans l’Autre un réconfort mais qui échouent pitoyablement à s’abandonner à la confiance et à l’amitié. Peter Brook met formidablement en scène les textes de Samuel Beckett. Le très beau théâtre des Bouffes du Nord, au dépouillement si poétique, est le lieu idéal pour jouer les textes minimalistes de l’auteur irlandais. (Les textes sont à ce point minimalistes qu’ils n’existent parfois même pas.) Quant au choix de jouer les textes en anglais (sur-titré en français), ce n’est pas une preuve de snobisme de la part d’un metteur en scène lui-même anglophone. Le jeu en anglais cela permet au spectateur de jouir de la poésie et de la musicalité de la langue de Beckett. C’est particulièrement vrai pour Rockaby (Berceuse), récit concentrique qui tourne en rond et se mord la queue à l’infini, répétant sans cesse l’histoire d’une âme seule qui rencontre son alter ego. L’on n’y comprend vite plus rien (l’incompréhension formelle du texte étant renforcée par la barrière de la langue) mais on se laisse agréablement bercer par la douceur musicale des mots. Brook tempère la noirceur apparente de Beckett pour mieux révéler l’humour de ses textes. Ainsi, Act without word II (Acte sans paroles II) nous présente deux façons de se réveiller le matin: l’une ronchonne, l’autre énergique. Deux manières de voir une journée qui figurent deux façons de prendre la vie. Or, même le bougon, qui pourrait nous désespérer, nous fait drôlement rire. Et dans Come and go (Va et vient), ne sont-elles pas franchement comiques ces trois vieillardes assises sur leurs banc, alors qu’elles se délectent des faiblesses de leur amie dont elles dévoilent sans vergogne les secrets? Un metteur en scène virtuose, un auteur efficace et trois comédiens savoureux (Khalifa Nadour, Marcello Magni et Hayley Camichael): que demander de plus ?! Jusqu’au 20 juin 2009 Théâtre des Bouffes du Nord...

Read More
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.