C’est l’argent qui fait la guerre / Mira LEON / (Kyrone – 2006)
Jan29

C’est l’argent qui fait la guerre / Mira LEON / (Kyrone – 2006)

Premier album réussi pour Mira Léon qui nous emmène dans un monde musical méditerranéen festif.        Vous n’avez jamais entendu parler de lui. Mais à écouter ce que Mira Léon produit dans cet album on se dit qu’on le connaît déjà à travers Zucchero dont il a un timbre assez proche, Mauro Pagani, Tullio de Piscopo ou des groupes comme Massive Attack ou les Fuggees car le monsieur a déjà roulé sa bosse pour d’autres en tant qu’arrangeur auteur compositeur ou producteur sous le nom de Leonardo Rosi. Mira Léon nous présente donc un album très bien produit qui alterne des musiques qui incitent à la danse, à la bonne humeur malgré un titre d’album qui pourrait paraître un peu moralisateur « c’est l’argent qui fait la guerre », et des mélodies plus calmes comme Kiss me cherie, La Fiaba di trilli e pan ou Le rêve d’Orient. Les gimmick jouent efficacement leur rôle et l’oreille reste souvent accrochée aux rythmiques. L’ensemble des morceaux est composé de cuivre et de percussions très orientales qui donnent à l’album une couleur festive quand ce ne sont pas simplement les bruits de claps de mains qui mènent la danse, couleur flamenco. Mira Léon n’hésite pas à ajouter des cris lointains aux sonorités espagnoles et gitanes, entre programmation et voix naturelle (Chanson). Vous l’aurez compris, ça bouge beaucoup chez Mira Léon, qui n’hésite pas à agrémenter ces sonorités de beat binaires bien connus des danseurs de boîte de nuit mais si efficaces pour celui ou celle qui a envie de danser ! Entre danse et folie, on sent que Mira Léon s’amuse dans Lara notamment, où celui-ci compare sa Lara à une boisson de l’amour sur un rythme cuivré endiablé… Trompette en contre champ et percussion cubaine au lointain… Comme dans Tarabanda, on sent que c’est dans l’extravagance et la prise de liberté que Mira Léon est le plus à l’aise. On ressent cette envie de partager de la joie et les cris. Mira Léon chante, parle et nous donne donc à partager ses moments de vie. Le Vin Joyeux nous fait entendre une simple voix peut-être avinée sur un air d’accordéon… Tout est possible. Ici la vie semble se vivre à 100 à l’heure autour de thèmes comme l’amour et la danse et ce, quelle que soit la langue utilisée, italien, français ou espagnol. Les amateurs de voix éraillée et de danses noctambules sortiront ravis de cette écoute ! Sites officiels : http://www.myspace.com/miraleonhttp://www.kyrone.com/     Sébastien Mounié © Etat-critique.com –...

Read More
IP Blocking Protection is enabled by IP Address Blocker from LionScripts.com.